Pages Navigation Menu

Le corossol anticancéreux

Malheureusement le cancer crée des problèmes pour beaucoup de gens d’une certaine façon : certains ont ou ont eu un cancer, certains ont survécu à un cancer, certains sont morts du cancer et certains souffrent avec à cause d’êtres chers qui ont un cancer. Les problèmes de traitement du cancer et de survie au cancer ont été discutés pendant la dernière décennie sérieusement. Grâce à la médecine moderne, le taux de survie du cancer augmente. La recherche de remèdes et des traitements alternatifs sont en cours depuis de nombreuses années. Une somme de connaissances et d’expériences a été également récoltée et diffusée auprès des gens qui ont survécu au cancer. Beaucoup de survivants ont partagé des informations sur les remèdes anticancéreux naturels.

Un des remèdes anticancéreux le plus recommandé est le corossol : un petit conifère originaire des régions tropicales. Le corossol produit un fruit comestible de 8 à 22 cm en forme de cœur, jaune-vert, à chair blanche. Ses feuilles, fruits, graines, et racines sont utilisés pour faire des médicaments.

Le corossol contient de nombreux produits chimiques qui peuvent être actifs contre le cancer, ainsi que contre des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus et les parasites. On dit que le corossol tue le cancer plus efficacement que les médicaments de chimiothérapie et ne produit pas les mêmes effets secondaires indésirables, mais il n’est peut-être pas tout à fait exempt d’effets indésirables.

La composante efficace la plus active du corossol s’appelle Annona muricata ou Graviola que l’on pense être un type de composés phytochimiques appelés acétogénines annonacées.

Le corossol anticancéreux

La graviola n’est pas seulement un traitement contre le cancer, elle a également montré des propriétés antiparasitaires antimicrobiennes, anti-inflammatoires, antirhumatismales et cytotoxiques, selon le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center. Dans certains cas, la graviola a également été utilisée comme anti douleur avec des résultats positifs.

Selon le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center, MSKCC, l’extrait de graviola s’est avéré efficace contre des cellules de cancer du foie et de cancer du sein.

Une recherche sur la base de 20 tests de laboratoire par un des plus grands fabricants de médicaments d’Amérique suggère que les extraits étaient en mesure de démontrer ce qui suit :

  • Ils ciblent efficacement et tuent les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris du côlon, du sein, de la prostate, du poumon et le cancer du pancréas.
  • Les composés de cet arbre se sont révélés être jusqu’à 10 000 fois plus forts dans le ralentissement de la croissance de cellules cancéreuses que l’adriamycine, un médicament chimiothérapeutique couramment utilisé.
  • Qui plus est, contrairement à la chimiothérapie, le composé extrait de l’arbre à graviola traque sélectivement et tue seulement les cellules cancéreuses. Il ne porte pas atteinte aux cellules saines.

Le corossol (graviola) peut-il être considéré comme le traitement miracle contre le cancer ?

Les tests de laboratoire et la recherche animale ont démontré que la graviola peut être un agent anticancéreux. La naturopathe Leslie Taylor, auteur de « Le pouvoir de guérison des plantes de la forêt tropicale » note que les études montrent que la graviola a un effet inhibiteur sur les processus enzymatiques dans certaines membranes de cellules cancéreuses. La graviola n’a affecté que les membranes des cellules cancéreuses et non celles des cellules saines.

Les propriétés anticancéreuses des fruits du corossol ont attiré la plus grande attention. Une étude publiée dans le Journal of Medicinal Chemistry en 1997 suggère que les composés du corossol testés sur des cellules de cancer du sein en culture ont été plus efficaces que la chimiothérapie dans la destruction de ces cellules. Mais, sans les essais cliniques, il n’y a pas de données pour appuyer cette allégation.

Malheureusement aucun essai clinique humain n’a encore été effectué et il n’y a aucune preuve pour montrer que la graviola fonctionne comme un remède contre le cancer. Mais, dans les études en laboratoire, des extraits de graviola peuvent tuer certains types de cellules de cancer du foie et du sein qui sont résistantes à certains médicaments de chimiothérapie.

La question est de savoir si nous avons suffisamment de temps pour attendre que ces scientifiques peu pressés fassent suffisamment d’études pour prouver l’efficacité anticancéreuse du corossol (graviola) ou pouvons-nous utiliser ce fruit sur une base quotidienne croyant qu’il peut être un agent anticancéreux efficace ?

Le corossol anticancéreux

A l’heure actuelle nous ne soutenons pas l’utilisation de la graviola pour le traitement du cancer (au lieu de traitements classiques prouvés efficaces de chimiothérapie et de radiothérapie) mais nous appuyons certainement l’utilisation de graviola comme prévention du cancer, comme antirécidive du cancer et en tant qu’élément de soutien pendant le traitement du cancer.

Je lisais récemment un article d’un expert médical qui disait « Il ne semble pas que ça puisse faire de tort, cela pourrait peut-être aider. »


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment