Pages Navigation Menu

MASTITE

Une mastite est une infection du sein, une infection du tissu mammaire. La mastite est une infection bactérienne qui se produit lorsqu’une bactérie nocive envahit le tissu mammaire en s’introduisant par une brèche dans la peau du mamelon due à une griffure ou une craquelure et ensuite se multiplie dans les tissus adipeux du sein. La bactérie peut aussi pénétrer dans le sein par les petits orifices des canaux galactophores du mamelon. Dans la plupart des cas, la source de la bactérie nocive (staphylocoque doré) est la peau ou la bouche du bébé. Après que la bactérie s’est infiltrée dans le corps, elle provoque gonflements locaux, rougeurs et douleurs dans le sein.
La mastite n’affecte généralement qu’un seul sein et se développe souvent rapidement.

MASTITE : Causes

La mastite peut s’attraper quand une bactérie que l’on a couramment sur la peau pénètre par le mamelon à la faveur de craquelures.

La bactérie se multiplie alors dans les tissus adipeux du sein qui entourent les canaux galactophores en provoquant gonflements, échauffement et douleur. Le gonflement peut comprimer les canaux galactophores et bloquer l’arrivée du lait.

La mastite affecte le plus couramment les femmes qui allaitent. Cependant, elle peut aussi arriver chez des femmes qui n’allaitent pas. C’est le staphylocoque doré qui est la plupart du temps impliqué dans cette infection.

L’infection peut aussi se produire lorsque le lait bouche un des canaux galactophores et y piège les bactéries. C’est ainsi qu’un canal galactophore bouché peut aussi causer une infection mammaire.

MASTITE : Symptômes

Les symptômes de la mastite sont la plupart du temps assez sévères. La plupart des femmes souffrant de mastite éprouvent douleurs dans les seins, fièvre et faiblesse. Voici les symptômes les plus typiques constatés lors d’une mastite :

  • Sensibilité du sein, rougeur, grossissement ;
  • Une région du sein chaude et douloureuse ;
  • Une douleur brûlante dans le sein soit continue soit seulement en allaitant ;
  • Démangeaison dans le sein ;

    MASTITE

  • Dureté dans le sein ;
  • Écoulement liquide ou purulent par le mamelon ;
  • Sensation de changement dans le sein ;
  • Fièvre (parfois assez forte) ;
  • Ganglions lymphatiques gonflés du côté du sein touché ;
  • Grosseur dans le sein affecté.

Certaines femmes atteinte de mastite peuvent avoir des symptômes grippaux tels que :

  • courbatures ;
  • température élevée jusqu’à 38-40°C ;
  • Frissons et tremblements ;
  • Fatigue ;
  • Faiblesse, épuisement.

Les infections sévères peuvent aller jusqu’à former des kystes purulents appelés “abcès” dans le tissu mammaire. Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Le symptôme le plus alarmant dans la mastite c’est une grosseur. La grosseur se compose de tissu mammaire enflammé et enflé qui peut tourner en abcès mammaire. Comme la plupart des femmes associent grosseur et cancer, la première réaction à une mastite comporte souvent anxiété et peur.

MASTITE : Facteurs de risque

Fumer peut augmenter le risque de mastite (spécialement pendant l’allaitement). Fumer gène le réflexe d’éjection du lait, ce qui augmente le risque d’engorgement et d’obstruction des canaux galactophores.

Fatigue, anémie et stress augmentent le risque de faire une infection mammaire pendant l’allaitement.

Des défauts anatomiques et des cicatrices chirurgicales du sein peuvent aussi augmenter le risque d’infection mammaire pendant l’allaitement. Des cicatrices chirurgicales dues à une biopsie, une chirurgie esthétique, l’ablation d’une tumeur ou d’un kyste et à un abcès mammaire peuvent interférer avec l’écoulement du lait. Les femmes qui ont des seins fibrocystiques peuvent avoir un risque légèrement supérieur de faire une mastite que celles qui ont des seins “normaux”.

MASTITE : Diagnostic

Le diagnostic d’une mastite est facile et évident. Elle a démarré vite pendant l’allaitement avec : douleurs sévères, rougeurs et autres symptômes deviennent très dérangeants. La simple observation du sein permet d’identifier la mastite. Aucun test n’est généralement requis chez une femme qui allaite.

Cependant, si vous n’allaitez pas, le médecin peut requérir certains tests pour mieux comprendre votre problème. Ce pourra être notamment une mammographie ou une biopsie.

MASTITE : Traitement

Recommandations aux femmes qui allaitent et ont une mastite :

  • reposez-vous beaucoup ;
  • appliquez une serviette chaude et humide sur la zone affectée plusieurs fois par jour ;
  • allaitez fréquemment et prenez différentes positions d’allaitement pour aider à déboucher le canal galactophore affecté.

Des antibiotiques pourraient être prescrits si les symptômes de mastite durent plus de 24 heures malgré le repos, la chaleur et l’allaitement fréquent. Si des antibiotiques sont prescrits, il est essentiel de les prendre jusqu’au bout pour éviter toute récurrence de l’infection.

Si les symptômes de mastite ne s’améliorent pas après une journée de prise d’antibiotiques, il se peut que l’infection soit fongique plutôt que bactérienne. Une infection fongique peut être transmise au sein à partir de la peau de la mère ou d’une candidose de la muqueuse buccale du bébé.

Les mères qui allaitent sont systématiquement encouragées à continuer l’allaitement pendant qu’elles sont traitées pour une mastite. L’allaitement peut aider à dégager les canaux bouchés de façon à réduire l’accumulation de lait et pour permettre à l’enfant de maintenir une bonne technique de tétée. En général, les mères ne doivent pas craindre de faire du tort à leur bébé car les antibiotiques utilisés pour ce type d’infection sont sans danger pour l’allaitement.

Beaucoup de mère avec une mastite craignent de transmettre ‘infection à leur enfant. Il est important de comprendre que le lait maternel contient beaucoup de substances antibactériennes qui protègent l’enfant des infections.

En cas de mastite, les femmes doivent spécialement prendre soin d’elles-mêmes en appliquant des compresses chaudes et humides sur le sein affecté de 15 à 20 minutes quatre fois par jour ce qui soulagera la douleur. Certaines femmes obtiennent un soulagement en expulsant le lait sous une douche chaude.

MASTITE : Complications

MASTITE : Complications

Le risque principal et la complication la plus importante de la mastite c’est l’abcès mammaire. Seuls les cas les plus sévères de mastite peuvent évoluer en abcès. L’abcès mammaire est une région du tissu mammaire remplie de pus, de cellules mortes et de liquide. L’abcès mammaire peut comprimer des canaux galactophores en provoquant des difficultés d’allaitement et de la douleur.
L’abcès mammaire peut être traité en le drainant à l’aide d’une fine aiguille. Si nécessaire, il devra être retiré chirurgicalement par une incision du sein. Les femmes qui envisagent d’autres grossesses doivent savoir que les cicatrices chirurgicales augmentent le risque de mastite au cours des grossesses et allaitements futurs.

Une mastite récurrente est possible soit pendant la période d’allaitement actuelle soit au cours de grossesses et d’allaitements futurs. La récurrence de la mastite peut augmenter le risque d’abcès mammaire.

Dans certains cas, il peut être nécessaire d’interrompre l’allaitement et d’arrêter la lactation pour prévenir toute nouvelle infection. Certains médecins traitent l’infection mammaire chronique pendant l’allaitement par des antibiotiques prophylactiques. Dans d’autres cas, les femmes qui allaitent surveillent soigneusement les signes de canaux galactophores bouchés et/ou de symptômes ressemblant à la grippe et en parlent sans attendre à leur médecin.

MASTITE : Prévention

La mastite peut être évitée comme suit :

  • Ayez une très bonne hygiène pendant l’allaitement ;
  • Veillez à la propreté de votre peau et rincez la bouche du bébé avant de l’allaiter ;
  • Essuyez vos seins à l’aide d’une serviette désinfectante et ensuite essuyez-les avec un linge stérile humide pour éliminer l’alcool ;
  • N’utilisez que des choses stériles pour vous nettoyer les seins ;
  • N’oubliez pas que la plupart des infections des seins sont dues à des germes dans la bouche du bébé ;
  • Essayez de porter des soutiens-gorge bien adaptés car de mauvais soutien-gorge pourraient créer d’autres problèmes ;
  • Allaitez votre bébé fréquemment pour empêcher les canaux galactophores de se boucher.

Évitez de porter des choses lourdes sur vos épaules (sacoche, sac de langes, etc.) et prenez différentes positions d’allaitement pour bien drainer les différentes parties des seins.

Une MASTITE alors qu’on n’allaite pas

La mastite survient rarement en l’absence de lactation. Les femmes qui attrapent des symptômes de mastite ou d’abcès mammaire alors qu’elles n’allaitent pas doivent subir une biopsie des seins pour voir s’il n’y a pas une forme rare de cancer qui donne des symptômes semblables à une mastite. Les femmes qui allaitent ne doivent généralement pas subir de biopsie en cas de mastite ou d’abcès sauf si les traitements antibiotiques ou antifongiques s’avèrent inefficaces.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment