Pages Navigation Menu

Rapport taille/hanches

La mesure du rapport taille/hanches (RTH) peut être utilisée pour déterminer le degré d’obésité. En même temps, le rapport taille/hanches permet d’établir un risque accru de maladie et de mortalité. Des rapports supérieurs à 1.0 chez les hommes et 0.8 chez les femmes peuvent indiquer une augmentation de ce risque.

Grâce au rapport taille/hanches, la distribution de la graisse est évaluée en divisant le tour de taille par le tour de hanches. On a démontré un lien entre ce rapport et le risque de maladie coronarienne. Le rapport taille/hanches est un test très facile : le seul équipement nécessaire est un mètre-ruban.

rapport taille/hanches

RAPPORT TAILLE/HANCHES : Mesurage

1. Mesurez votre tour de taille réelle en plaçant le mètre ruban au niveau de votre nombril.

2. Mesurez votre tour de hanches au niveau où elles sont le plus larges.

3. Divisez votre tour de taille par votre tour de hanches pour obtenir le RTH.

Rapport taille/hanches

Le tableau suivant donne une indication générale sur les valeurs acceptables pour le RTH.

RAPPORT TAILLE/HANCHES : Avantages et usage

Le rapport taille/hanches (RTH) est une mesure simple qui peut être effectuée chez soi par n’importe qui pour surveiller la composition de son propre corps. Il peut être utilisé pour évaluer son risque de maladie coronarienne associée à l’obésité. L’utilisation du rapport taille/hanches comme facteur de risque de maladie coronarienne repose sur la supposition que la graisse emmagasinée autour de la taille pose un risque plus grand que celle qui l’est ailleurs dans le corps.

Rapport taille/hanches : Tableau

Homme Femme Risque pour la santé basé sur le RTH
0.95 ou moins 0.80 ou moins Faible risque
0.96 to 1.0 0.81 to 0.85 Risque modéré
1.0 et plus 0.85 et plus Haut risque

Votre santé n’est pas seulement affectée par la quantité de graisse que vous portez mais aussi par sa principale localisation. Les personnes qui ont tendance à prendre de la graisse principalement sur leurs hanches ont à peu près la forme d’une poire et celles qui ont leur graisse surtout autour de l’abdomen ont plutôt une forme de pomme.

Si vous avez un corps en forme de pomme plutôt que de poire, vous avez plus de risques de problèmes de santé associés à l’obésité comme le diabète, les maladies coronariennes et l’hypertension : c’est quelque chose que vous avez hérité et que vous avez depuis la naissance mais vous pouvez faire spécialement attention pour maintenir votre poids à une valeur saine, manger sainement, faire de l’exercice et entretenir des habitudes de vie saines.

Tant que vous évitez l’excès de poids, que vous soyez poire ou pomme ne vous pose pas de risque particulier, c’est juste une chose à garder à l’esprit. Et même les personnes en forme de poire devraient faire particulièrement attention de garder leur poids dans des limites normales pour éviter les problèmes de santé liés à l’obésité.

Pomme ou poire ?

RAPPORT TAILLE/HANCHES : Pomme ou poire ?

La recherche a montré que les personnes qui ont plein de graisse dans la région du ventre (les « pommes ») ont plus de risque de faire une maladie cardiaque que celles qui stockent leur graisse dans leurs fesses et leurs cuisses (les « poires »). Il est possible d’avoir un IMC élevé en même temps qu’un tour de taille normal si vous êtes une personne en forme, maigre et bien musclée. C’est pourquoi votre rapport taille/hanches est une meilleure indication du risque de maladie cardiaque.

Plus ce rapport est élevé, plus grand est le risque de maladie cardiaque et d’attaques cérébrales.

Sur base des données connues actuellement, un rapport inférieur à 0.85 pour une femme et 0.90 pour un homme est corrélé à un risque relativement faible. Au-dessus de 1.0, le risque devient significatif.

Il y a une corrélation directe entre le rapport taille/hanches et les risques pour la santé :

rapport taille/hanches et les risques pour la santé

Tour de taille

Le tour de taille peut être un meilleur indicateur des maladies liées à l’obésité que l’IMC, spécialement chez certaines populations particulières. Les personnes âgées, avec moins de masse musculaire, tendent à avoir des valeurs d’IMC sous-estimées.

Des antécédents d’alcoolisme lesquels peuvent causer le syndrome d’obésité centrale, c’est une bonne raison de vérifier le tour de taille. Enfin, si vous êtes physiquement active et avez plein de masses musculaires mais que votre IMC est supérieur à 25, vous devriez certainement mesurer votre tour de taille.

La graisse située à l’intérieur de la paroi abdominale (graisse viscérale) contribue davantage aux risques de maladies cardiovasculaires et de diabète que la graisse localisée à d’autres endroits (Björntorp 1992). Certains experts suggèrent que le tour de taille pourrait offrir un meilleur indicateur de la graisse viscérale que le rapport taille/hanches si largement utilisé (Pouliot, et al 1994). Le tour de taille peut surestimer le risque pour la santé chez les individus de grande taille et sous-estimer ce risque chez les personnes de petite taille (Welborn, et al 2003) ainsi que les personnes qui ont l’habitude de porter des choses lourdes et qui ont une forte musculature abdominale.

Porter de la graisse principalement autour de votre taille, c’est-à-dire avoir l’aspect d’une « pomme », vous expose à un risque accru d’attraper des maladies liées à l’obésité. La façon la plus pratique de déterminer si vous avez trop de graisse abdominale, c’est de mesurer votre tour de taille :

Tour de taille

1. Repérez le sommet de votre fémur et votre crête iliaque.

2. Placez le mètre-ruban horizontalement autour du ventre au niveau de votre crête iliaque.

3. Avant de lire le résultat, assurez-vous que le ruban est bien collé à votre peau mais pas serré (ne doit pas comprimer la peau) et que le ruban est bien dans un plan parallèle au sol.

4. Vous pouvez alors lire le résultat à la fin d’une expiration normale.

Il est bien connu que les hommes ont plus de risque de faire une maladie cardiaque s’ils ont un tour de taille supérieur à 102 cm et pour les femmes 88 cm.

Voici les valeurs normales du tour de taille à utiliser pour prédire les risques de santé :

  • Hommes : pas plus de 102 cm.
  • Femmes : Pas plus de 88 cm.
  • Femmes ménopausées : pas plus de 110 cm.
Hommes Femmes
Risque cm cm
Très élevé >120 >110
Élevé 100 – 120 90 – 109
Faible 80 – 99 70 – 89
Très faible <80 <70

Un tour de taille au-dessus de 100 cm quel que soit le sexe est un facteur de risque important pour la résistance à l’insuline. La résistance à l’insuline joue un rôle clé dans le syndrome métabolique et est un précurseur du diabète de type 2.

En outre, la graisse abdominale contient de grandes quantités de graisse viscérale laquelle est produite par le foie, se transforme en cholestérol qui est libéré dans la circulation sanguine où il forme des plaques sur les parois des artères. C’est pourquoi, si vous avez un excès de graisse abdominale, vous avez plus de risque d’avoir du cholestérol, de l’hypertension et des maladies cardiovasculaires.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment