Pages Navigation Menu

Vaginose bactérienne

Si votre vulve sent le poisson, il est presque certain que vous avez une vaginose bactérienne (aussi appelée “vaginose anaérobie”).

Qu’est-ce que la vaginose bactérienne?

Il s’agit d’un déséquilibre de la flore bactérienne du vagin. Toutes les femmes ont des bactéries inoffensives dans leur vagin. Dans le cas de la vaginose bactérienne, certaines d’entre elles se multiplie à l’excès, en particulier la gardnerella et le mobiluncus. Ce n’est donc pas une affection transmise par votre partenaire, elle est due à une bactérie normalement présente dans votre vagin. La vaginose bactérienne peut provoquer des pertes vaginales malodorantes. Ce n’est pas dangereux mais cela peut entraîner des symptômes désagréables. Mais toute femme qui présenterait des pertes vaginales inhabituelles devrait consulter un médecin de façon à exclure la possibilité d’une infection plus sérieuse comme la chlamydia ou la gonorrhée.

Les symptômes de la vaginose bactérienne

  • Le principal symptôme est une odeur de poisson dans la région génitale. Vous pouvez constater que l’odeur est plus forte après un rapport sexuel et pendant vos règles.
  • Il y a généralement des pertes qui sont fluides et de teinte blanc grisâtre. L’abondance de ces pertes varie de femme à femme. Par conséquent, toute perte qui est anormale chez une femme donnée doit être évaluée. Ces pertes se remarquent davantage après un rapport sexuel.
  • La vaginose bactérienne ne provoque pas de démangeaisons ni d’irritation.

Beaucoup de femmes atteintes de vaginose bactérienne peuvent n’avoir en fait aucun symptôme. En l’absence de traitement, la vaginose bactérienne pourrait accroître le risque de maladie inflammatoire pelvienne, une infection des tubes de Fallope qui relient les ovaires à l’utérus.

Les causes de la vaginose bactérienne

Vaginose bactérienne ?

On a pu identifier certains facteurs qui augmentent le risque de vaginose bactérienne. Parmi ceux-ci : les partenaires sexuels multiples, les douches vaginales et la cigarette. Cependant, le rôle de l’activité sexuelle n’est pas pleinement expliqué et certaines femmes développent une vaginose bactérienne sans avoir eu de rapports sexuels.

Une autre cause est la douche vaginale (injection d’antiseptique ou de savon dans le vagin). Certaines femmes ont l’habitude de se doucher le vagin en pensant que c’est plus hygiénique or, c’est le contraire ! Le vagin se nettoie très bien tout seul et les douches augmentent la probabilité d’une infection.

Certaines études suggèrent que la vaginose bactérienne est plus fréquente chez les femmes qui fument ou qui mangent trop gras.
On a remarqué que l’ajout d’un antiseptique dans l’eau du bain ou le bain moussant augmentent le risque de déséquilibre bactérien.

Vaginose bactérienne – Traitement

Si vous pensez avoir une vaginose bactérienne, vous devez consulter votre médecin car le traitement ne peut s’obtenir que sur prescription. Le traitement consiste en l’administration d’antibiotiques. Quelques antibiotiques sont couramment utilisés.

La Metronidazole (Flagyl) par voie orale ou sous forme de gel vaginal (Metrogel) est un traitement efficace. Une autre possibilité est la crème vaginale clindamycin (Cleocin). La prise orale de métronidazole peut avoir des effets secondaires désagréables quoique mineurs comme un goût métallique déplaisant dans la bouche qui disparaît dès la fin du traitement. Elle peut aussi causer une légère sensation nauséeuse mais de toute façon, c’est le traitement considéré comme le plus efficace. Il guérit 90% des femmes atteintes.

NE BUVEZ JAMAIS D’ALCOOL TANT QUE VOUS PRENEZ CE MÉDICAMENT.

La métronidazole n’est pas prescrite en début de grossesse à cause des effets néfastes possibles sur le fœtus. La métronidazole ne doit pas être utilisée non plus par les mères allaitantes à cause des effets nocifs possibles sur le bébé. En gel, ce produit n’a pas d’effets négatifs si ce n’est qu’une vaginite de type mycose peut en résulter.

La tinidazole est un antibiotique qui semble avoir moins d’effets secondaires que la métronidazole et qui est également efficace contre la vaginose bactérienne.

Vaginose Bactérienne – Récurrence

Une récurrence de la vaginose bactérienne est possible même après un traitement réussi. Plus de la moitié de celles qui ont été traitées sont de nouveau atteintes des mêmes symptômes dans les 12 mois. La raison de ces rechutes n’est pas claire. Dans ce cas de symptômes récurrents, une nouvelle cure d’antibiotiques est prescrite. La rechute est d’autant plus probable que lé femme n’a pas poursuivi le traitement aux antibiotiques jusqu’au bout.
Que faire en cas de rechute :

  • Allez voir votre médecin pour qu’il vous prescrive une nouvelle cure de métronidazole ou qu’il essaye un autre antibiotique.
  • Essayez une gelée vaginale à l’acide acétique que vous pouvez obtenir en pharmacie sans prescription. Cela restaure l’acidité naturelle du vagin, ce qui peut favoriser le retour à l’équilibre bactérien normal.
  • Essayez le yoghourt. Vérifier qu’il s’agit de “yoghourt vivant” qui contient des bactéries lactobacilles vivantes. Ce sont ces “bons” lactobacilles qui ont diminué en nombre dans la vaginose bactérienne. Enduisez-en délicatement le pourtour de la vulve et mettez-en aussi un peu à l’intérieur du vagin. La façon la plus pratique de le faire est d’utiliser un tampon avec son applicateur. Repoussez le tampon dans l’applicateur pour laisser la place à une cuillère à café de yoghourt. Puis, insérez le tampon de la façon habituelle, ce qui va pousser le yoghourt dans le haut du vagin. Après une heure, retirez le tampon. Faites cela deux fois par jour pendant une semaine.
  • Si vous portez un stérilet, une vaginose bactérienne est très gênante et vous devriez penser à retirer le stérilet. La vaginose bactérienne est d’ailleurs plus courante chez les femmes qui utilisent ce moyen de contraception.
  • Arrêtez de fumer puisque la vaginose bactérienne semble liée cette habitude.

Grossesse et vaginose bactérienne

Dans le passé, la vaginose bactérienne était considérée comme une nuisance mais sans conséquences. Actuellement, on constate qu’elle double le risque naissance prématurée. Donc, si vous envisagez de tomber enceinte, vous devriez d’abord traiter votre vaginose. Si vous avez eu un accouchement prématuré dans le passé, votre médecin fera un test de dépistage de la vaginose anaérobie pendant votre grossesse et vous prescrira des antibiotiques si nécessaire.

Et en ce qui concerne votre partenaire ?

Votre partenaire n’a pas besoin de traitement car la vaginose bactérienne ne s’est pas avérée transmissible.

Vaginose Bactérienne – Conclusion

  • La vaginose bactérienne est un état anormal du vagin caractérisé par des pertes vaginales et est dû à une croissance excessive de certaines bactéries normalement présentes dans le vagin.
  • La vaginose bactérienne n’est pas dangereuse mais peut provoquer des symptômes déplaisants.
  • Ces symptômes sont des pertes vaginales et une odeur, bien que 50% à 75% des femmes affectées ne ressentent aucun symptôme.
  • En diagnostiquant une vaginose bactérienne, il est important d’exclure d’autres infections plus sérieuses comme la chlamydia et la gonorrhée.
  • Les possibilités de traitement incluent les antibiotiques par voie orale ou sous forme de gels vaginaux.
  • Des complications sérieuses peuvent survenir pendant la grossesse et une rechute est toujours possible même après un traitement réussi.

Comment prévenir la vaginose bactérienne ?

Certaines femmes ont une vaginose bactérienne plusieurs fois. Pourquoi et comment, on ne sait pas.

Voici quelques suggestions pour une bonne santé vaginale :

  • Essuyez-vous d’avant en arrière après défécation pour éviter de transporter des bactéries du rectum vers le vagin.
  • Maintenez votre vulve propre et sèche.
  • NE VOUS DOUCHEZ JAMAIS LE VAGIN. Ce n’est jamais une bonne idée, spécialement en cas de vaginose.
  • Evitez d’utiliser les sprays d’hygiène féminine et les savons trop parfumés.
  • Evitez les sous-vêtements qui peuvent piéger l’humidité : pantys (portez des protège-slips en coton avec les pantys) et tenues de sport en latex.
  • L’utilisation de condoms peut réduire la récurrence de la vaginose chez certaines femmes.
  • Découvrez les remèdes naturels contre la vaginose bactérienne à la page suivante.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment