Pages Navigation Menu

Causes de la dépression

Savons-nous vraiment ce qui cause la dépression ? Il est bien connu que la dépression est une maladie du cerveau et des technologies médicales modernes ont découvert des facteurs objectifs responsables du développement de cette maladie. Grâce aux technologies modernes médicales (imagerie par résonance magnétique : IRM principalement), on a découvert que le cerveau des femmes en bonne santé a un aspect différent par comparaison avec des cerveaux de personnes souffrant de dépression. Le cerveau des femmes souffrant de dépression semble différent dans des zones très spécifiques du cerveau : les zones responsables de l’humeur, du sommeil, des pensées, de l’appétit et du comportement. En fait, il a été noté que les domaines mentionnés ne fonctionnent pas normalement (le plus probablement à cause du déséquilibre des neurotransmetteurs, responsables de la communication entre cellules du cerveau). Donc, la dépression est une sorte de «chaos» dans notre cerveau. Mais pourquoi se produit-elle ?
Bien que les causes réelles de la dépression ne soient pas encore connues, la plupart des professionnels de la santé confirment que la dépression est causée par une combinaison de facteurs, y compris biochimiques, environnementaux, facteurs psychologiques et génétiques et expériences de vie personnelles.

Dans la plupart des cas, la dépression est déclenchée par des événements dramatiques stressants : maladies graves, perte d’êtres chers, abus sexuels et / ou physiques, relations complexes difficiles (sans des solutions visibles / possibles), pression sociale et conditions de vie abusives.

Certains types de dépression peuvent être constatés dans la même famille dans différentes générations. Dans le même temps la dépression peut être diagnostiquée dans des familles sans antécédents de dépression. Les scientifiques, qui croient en la théorie génétique de la dépression étudient actuellement certains gènes qui peuvent rendre certaines personnes plus sujettes à la dépression : ils indiquent que le risque de la dépression résulte de l’influence de plusieurs gènes agissant de concert avec différents facteurs de risque sociaux et environnementaux.

Facteurs de risque généraux de la dépression

  • Le stress y compris le syndrome de stress post-traumatique;
  • Dépression dans la famille (parents, frères, sœurs, cousins, grands-parents, oncles, tantes);
  • Les maladies mentales, y compris les troubles anxieux, trouble obsessionnel-compulsif, trouble panique;
  • Maladies somatiques dont les maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, le cancer, le diabète, la maladie de Parkinson et le VIH / SIDA;
  • Perte d’êtres chers;
  • L’abus sexuel (y compris le viol);
  • La violence physique ou de la famille;
  • Relations complexes difficiles (sans solutions visibles / possibles);
  • La pression sociale (y compris les exigences religieuses et culturelles);
  • La phobie sociale combinée à une diminution de l’estime de soi;
  • L’abus d’alcool et / ou de drogues;
  • Les mauvaises conditions de vie (pauvreté, vulnérabilité).

Causes de la dépression chez les femmes

Dépression chez les femmes

Il est bien connu que la dépression est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes : les différences biologiques, hormonales et les facteurs psychosociaux, la vie et les cycles menstruels sont responsables de taux de dépression plus élevés chez les femmes. Il y a plusieurs conditions de vie complexes qui ne peuvent être vécues que par les femmes.

Par exemple beaucoup de femmes sont assez vulnérables à la dépression post-partum après la naissance lorsque des changements hormonaux et physiques et la nouvelle responsabilité de prendre soin d’un nouveau-né peuvent être accablants.

Les femmes sont également très vulnérables au développement de la dépression pendant la période prémenstruelle : c’est pourquoi de nombreuses femmes souffrent de sautes d’humeur pendant cette période. Certaines femmes pourraient également souffrir d’une forme grave du syndrome prémenstruel (dite _ trouble dysphorique prémenstruel : TDP) qui est associé avec les changements hormonaux qui surviennent généralement pendant l’ovulation et / ou pendant 5 à 7 jours avant le début de la menstruation.

La préménopause et la ménopause sont aussi des périodes très spécifiques de la vie des femmes où elles deviennent très vulnérables pour le développement de la dépression. Ce sont des périodes de changements hormonaux dramatiques et d’ostéoporose qui peuvent facilement déclencher la dépression pendant la ménopause.

Les scientifiques médicaux ont démontré que les hormones affectent directement la chimie du cerveau qui contrôle les émotions et l’humeur. La hausse et la chute cycliques des hormones femelles (œstrogènes et progestérone) peuvent affecter la chimie du cerveau des femmes. « Le chaos chimique » dans le cerveau peut conduire à la dépression chez les femmes.

D’autres facteurs, qui rendent les femmes vulnérables pour le développement de la dépression, sont la pression sociale, au travail et en famille, la grossesse, les soins aux enfants, à leurs parents vieillissants, les mauvais traitements et la pauvreté. Il a été prouvé que la pression sociale et les mauvais traitements sont les facteurs les plus à risque pour la dépression chez les femmes.

Facteurs de risque de la dépression chez les femmes

  • Les facteurs génétiques : antécédents familiaux de dépression;
  • Les facteurs hormonaux : changements du cycle menstruel, grossesse, fausse couche, période post-partum, préménopause et ménopause;
  • Stress : vie stressante, relations compliquées stressantes, traumatisme émotionnel, la pression au travail, développement de carrière difficile et compliquée, abus sexuels au poste de travail, etc.
  • Différents types de cancer : cancer du sein, cancer du col utérin, carcinome utérin, cancer de l’ovaire.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment